Article de presse sur l'owase

 http://www.lavoixdunord.fr/region/willems-se-decouvre-des-talents-artistiques-ia24b58802n1747276

 

 

Willems se découvre des talents artistiques

 

Publié le 03/12/2013

 

Les artistes willemois ont exposé dimanche avec l’association l’Owase. Un succès populaire et artistique.

 

 

Habile de ses doigts et surtout patiente, Gisèle Huart propose des patvhwork et des dentelles aux fuseauxVDN

 

 

Au train où vont les choses, le restaurant scolaire de la rue des écoles, théâtre de l’exposition des œuvres des artistes willemois, sera bientôt trop petit pour y accueillir tous les talents locaux. Dimanche, à l’initiative de l’Organisation willemoise des activités socio-éducatives, la troisième édition a ainsi permis à une quinzaine d’exposants de présenter leurs créations. « Outre favoriser les rencontres et les échanges entre citoyens, l’exposition a un double objectif, explique Jean-Pierre Ponchel, le président de l’Owase. Il s’agit de montrer aux habitants que les activités artistiques sont accessibles à tous et aussi de faire connaître nos artistes ».

Parmi les exposants, Pierre Cornard, un touche-à-tout dont les maquettes ont intrigué les visiteurs. Il faut le voir expliquer comment fonctionne sa machine à vapeur, son chevalet de puits de mine et son funiculaire. Un cours magistral de science, de technique et d’histoire au service de l’art, ou inversement.

Au fil des stands, quatre nouveaux exposants ont éveillé la curiosité des visiteurs dès le premier regard : Maryline Tancre pour ses émaux sur cuivre, Gisèle Huart pour ses patchworks et dentelles aux fuseaux, Audrey Vanbeneden pour ses gravures sur verre et Chloé Jedraszczyk, une passionnée d’arts plastiques dont les œuvres valent le détour.

 

 

 

 

 

 http://www.lavoixdunord.fr/region/willems-activite-pastel-a-la-maternelle-condorcet-ia24b58802n1728950

Willems : activité pastel à la maternelle Condorcet

 

Publié le 27/11/2013

Par FRANCIS MUYLAERT (CLP)

 

 


Les petits présenteront leurs travux lors d’une exposition le 1er décembre.

 

Après-midi créativité pour les enfants des grandes sections de la maternelle Condorcet. Sous la houlette de Mme Chloé Jedraszczyk, une parent d’élève et ancienne étudiante en arts plastiques de Saint-Luc de Tournai, les grands de la maternelle se sont essayés à l’exercice du pastel.

Pas facile pour ces petits bouts, car manier les ciseaux sans se blesser, pour gratter la craie n’est pas chose évidente.

Une première expérience pour ces artistes en devenir. Après avoir élaboré, à la maison, des pochoirs en papier de leur choix, ils ont mis en pratique cette technique un peu particulière.

Résultats surprenants, qui seront dévoilés aux parents lors de l’exposition présentée par l’OWASE (Organisation Willemoise Activités Socio-éducatives) le dimanche 1er décembre au restaurant scolaire.

 

 

 

http://www.nordeclair.fr/info-locale/l-histoire-de-caddy-retracee-dans-une-expo-jna79b0n204166 :

 

L'histoire de Caddy retracée dans une expo

 

Publié le 04/05/2013

Par Nord Eclair

 

 

 

Jean-Pierre Ponchel et Danièle Delreux, de l'Owase, hier lors de l'installation.

 

 

 

 

 

 

L'Owase propose ce matin et jusqu'au 19 mai une exposition consacrée à l'usine Caddy. Les membres de la section recherches historiques de l'Organisation willemoise des activités socio-éducatives ont mis sur pied cet ensemble de panneaux retraçant l'histoire de l'usine textile qui ferma ses portes en 2003. Un projet lancé il y a deux ans, le temps qu'il aura fallu aux organisateurs pour compiler les témoignages des anciens salariés. « Ah mais c'était pas de la tarte ! », euphémise Danièle Delreux, responsable de la section. Les conditions dans lesquelles le site a fermé - licenciements, occupation de l'usine, incendie, etc. - n'ont pas facilité le recueil des souvenirs : « On a eu pas mal de difficultés à trouver des gens qui voulaient parler car l'histoire s'est mal terminée, commente-t-elle. « Il y a des plaies qui ne sont toujours pas cicatrisées. Il y en a pour qui c'est tellement dur qu'ils ont préféré l'effacer de leur mémoire. » Aussi, Danièle Delreux et son équipe ont été confrontées à un dilemme : seuls les salariés ayant vécu les années fastes de l'usine ont accepté de parler, livrant une version quelque peu idyllique de ce symbole de l'histoire textile de la commune. « On nous a beaucoup parlé du respect pour le patron, de la fierté d'avoir fait des vêtements de qualité... » L'exposition revient sur l'histoire et le fonctionnement de l'usine, créée en 1845 par M.
Boutemy puis reprise dans les années 1950 par la famille Dubus, avant de tomber dans le giron du groupe Storck et de péricliter au début de ce siècle.
  FLO. M.

PRATIQUE : Jusqu'au 19 mai, à la mairie.

 

 

 

 

 http://www.nordeclair.fr/info-locale/l-owase-fait-parler-les-anciens-de-caddy-ia79b0n50990 :

L'Owase fait parler les anciens de Caddy

 

Publié le 08/07/2012 - Mis à jour le 29/09/2012 à 13:18

Par Nord Eclair

 

 

 

 

 

Marie-Thérèse, Danièle, Marie-Jo, Isabelle, Marie-Rose et Monique constituent une partie de la section de recherche de l'Owase.

 

 

 

 

 

 

 

 

Que reste-t-il de Caddy ? Un bâtiment en attente de requalification, des photos, des coupures de presse. Et pas mal de souvenirs aussi. L'Owase élabore actuellement une exposition à partir des témoignages des anciens salariés.
GILLES MARCHAL > gilles.marchal@nordeclair.fr
Dans les années 50 les conditions de travail n'étaient pas faciles chez Caddy. Comme dans toutes les usines textiles du secteur.
On y entrait à 14 ou 15 ans et il fallait turbiner dur. Produire, produire, produire... Josiane, élastiqueuse pendant 10 ans, s'en souvient : « C'est une période assez difficile de ma vie. Nous avions énormément de pression de la part des cadres, avec une surveillance permanente de façon à produire de plus en plus. » En contrepartie l'ambiance était plutôt bonne entre les filles. « On s'entr'aidait, on donnait aussi des coups de main aux coupe-fil pendant l'heure du midi », se remémore Marie.
Dans les années 60 et 70, les conditions de travail se sont améliorées grace aux avancées technologiques et à la création des syndicats. Christiane, salariée de 1971 à 1995, raconte : « J''étais traçeuse matelasseuse et je coupais. J'ai de très bons souvenirs de ces années-là. » Ces témoignages ont été réunis par la section de recherche de l'Owase (Office willémois des activités socio-éducatives) qui prépare actuellement une exposition sur l'usine Caddy après s'être intéressée aux petits métiers, aux cabarets ou à la Grande guerre à Willems.

Heureux de pouvoir raconter
« Nous voulons mettre à l'honneur les ouvriers de l'usine. Nous avons retrouvé tous les corps de métier : une contre-dame, des tisserands, une dame de coupe, le directeur. En tout une quinzaine de personnes », se réjouit Danièle Delreux, responsable de la section recherche de l'Owase. Des personnes « heureuses de pouvoir raconter leur histoire, surtout quand on sait comment ça s'est fini ».
Plutôt mal en effet. Au début des années 2 000 l'entreprise qui produit alors des sous-vêtements pour enfants est lâchée par de gros clients et les pertes s'accumulent. Au point que 96 des 154 salariés sont licenciés. S'en suit un conflit social, des grèves et un incendie dont on n'a toujours pas formellement identifié l'origine. La glas sonne en 2003 : Caddy ferme définitivement ses portes.
Aujourd'hui il ne reste plus grand chose du fleuron textile willémois dont la qualité des produits était reconnu bien au-delà des frontières françaises : quelques bâtiments en attente de requalification1, des photos, des coupures de presse et des souvenirs. Ce sont ces souvenirs que l'Owase veut graver à jamais. L'exposition sera dévoilée le premier mai prochain. En attendant, les documents et les témoignages restent les bienvenus.
w 1 : Les travaux de construction du pôle multifonctionnel sont stoppés depuis presque deux ans suite à la découverte d'une pollution innatendue. Quand reprendront-ils ? La municipalité ne souhaite toujours pas communiquer à ce sujet.
Contact : danieledelreux@laposte.net

 

 

 

 

 

 

 

http://www.nordeclair.fr/info-locale/le-groupe-le-vrai-terrien-a-la-base-de-loisirs-ia79b0n40786 :

 

Le groupe le Vrai terrien à la base de loisirs

 

Publié le 11/06/2012 - Mis à jour le 29/09/2012 à 06:46

Par Nord Eclair

 

 

 

 

 

Vendredi soir, à l'initiative de l'Owase, organisation willémoise des activités socio-éducatives, la base de loisirs des six Bonniers recevait le groupe lillois de chanson française, le Vrai Terrien. Un concert festif en plein air.

Vendredi soir, les quatre compères du groupe le Vrai Terrien ont mis une sacrée ambiance à la base de loisirs de Willems. Chant, trompette, guitare et contrebasse caractérisent ce groupe à l'énergie communicative. Habitués à la scène, pour avoir fait, entre autres, la première partie des Fatals Picards au Splendid de Lille, les musiciens ont interprété les titres de leur album aux textes pleins d'entrain. Soucieux d'être au plus près de leur public, ils ont même donné aux spectateurs une leçon de danse à la manière de John Travolta.
Cette soirée a été organisée par l'Owase, présidée par Jean-Pierre Ponchel, créée il y a trente ans et dont le maître mot est le bénévolat. L'association willémoise, très dynamique propose de nombreuses activités : atelier musique, médiathèque, couture, art floral, recherche historique, badminton, gymnastique inter-âge, club seniors ou encore les Amis de Guillem, le géant de la ville.
Prochain rendez-vous : le samedi 16 juin à partir de 11 h, au restaurant scolaire, pour le concert de fin d'année de l'atelier musique.
w
SHIRLEY SAVER (correspondante locale)

 

 

 

 

 

 

 

http://www.nordeclair.fr/info-locale/owase-le-president-veut-passer-le-relais-ia79b0n85502 :

L'OWASE se lance aussi sur le web: www.owase.e-monsite.com

 

 

 

 

Lors de l'assemblée générale vendredi soir en mairie, le président Jean-Pierre Ponchel de l'Organisation Willemoise des Activités Socio Educatives (OWASE) a déclaré vouloir passer le flambeau à l'avenir. L'homme est à la tête d'une association prépondérante dans la commune. Elle comprend à la fois du badminton, de la gymnastique inter-âge, un club sénior, un atelier d'Art floral, un atelier musique, couture, une médiathèque, un atelier recherche historique, la section des cartonneux, des amis de Guillem, et de l'animation concert, Pour poursuivre son développement, elle vient de lancer un site web : www.owase.e-monsite.com. Une charte de la vie associative proposée par la municipalité a été lancée. « Rien de nouveau n'en ressort vraiment, mais elle a le mérite de renforcer les relations partenariales », explique Jean-Pierre Ponchel.

 

 

 

 

 

 

 

 http://www.lavoixdunord.fr/region/l-owase-une-association-pleine-de-bonnes-volontes-jna24b0n790863 : 

 

L'OWASE : une association pleine de bonnes volontés

 

 

Publié le 29/10/2012 - Mis à jour le 29/10/2012 à 03:25

Par La Voix Du Nord

| WILLEMS | Vendredi soir se tenait l'assemblée générale de l'OWASE, une association

 

 

 

 

 

 Les nombreux bénévoles ont permis de nouvelles activités.

 

 

 

 

 

 

qui regroupe 11 activités et environ 300 adhérents.

L'intervention du président, Jean-Pierre Ponchel président a mis l'accent sur le bénévolat, la charte et la reprise des activités.

L'association est basée sur le bénévolat et la bonne volonté. Et ce n'est pas ce qui manque ! Ce qui permet de renouer avec certaines activités et d'en espérer d'autres. Cette année après quelques mois d'étude et de modifications la municipalité a proposé à toutes les associations willémoises une charte de la vie associative basée sur des engagements réciproques et qui vise à renforcer les partenariats tout en préservant l'indépendance des associations.

La nouvelle saison de l'OWASE verra de nouvelles activités et notamment le retour de Guillem le géant et l'animation concert. L'art floral, le badminton, le club senior, la Gym inter-ages, la médiathèque, la musique, la couture et la recherche historique sont quant à elles toujours au programme. •